Association Aide au Développement de Villages au Laos
ADV LAOS
UNE MÉDECINE MANUELLE GRATUITE POUR LES VILLAGEOIS

Sept ostéopathes en mission au Laos

UNE BELLE EXPÉRIENCE POUR EUX UNE DÉCOUVERTE POUR LES VILLAGEOIS
 du 15 Juillet au 8 août 2016
Senlima   est   une   association   humanitaire   dont l'objet    est    l'aide    aux    populations    en    difficulté    à travers   le   monde   en   proposant   des   soins   ostéopathes gratuits. Une    mission    réalisée    par    sept    ostéopathes, diplômés de l’école de   Lyon (69) Au   nom   des   villageois   MERCI   à   Hiloé ,   présidente de   «Ostéopathes   Senlima»   Eugénie ,   Laura ,   Solène , Basile ,   Josselin ,   Félix,   les   ostéopathes    et   à   Dala , secrétaire interprète d’ADV Laos.
A la question “ Pourquoi le Laos ?” ils ont répondu : «   C'est   un   des   48   pays   les   moins avancés   au   monde   avec   une   population pauvre   et   dans   le   besoin.   La   santé   est le     problème     N°1     et     les     laotiens effectuent        de        lourds        travaux physiques pour vivre. Il    sont    sujets    à    de    nombreux troubles   musculaires   et   du   squelettes que    la    pratique    ostéopathe    est    en mesure de réduire. Leur     système     de     santé     est globalement      insuffisant,      il      serait intéressant    de    faire    découvrir    aux laotiens notre approche   »
L’ostéopathie    est   en   plein   essor   en   France,   en   Europe et    aux    Etats    Unis    mais    cette    discipline    est    encore    mal connue dans le reste du monde. L’ostéopathie   est   née   au   Etats   Unis   au   XIXème   siècle, Andrew Taylor Still en est le fondateur. C’est   une   médecine   manuelle    et   les   fondements   de cette pratique sont définis par cinq piliers : 1 . Le corps est un tout 2 . La structure gouverne la fonction et inversement 3 . La manifestation première de la vie est le mouvement 4 . La loi de l’artère est suprême (*) 5 . Le corps a la capacité d’autorégulation (**)
(*)   la   libre   circulation   des   fluides   dans   le   corps   est   primordiale,   le   sang   apporte   divers   nutriments   et   défenses   aux   organes   par   le   système   artériel   et   rapporte   les                                 « déchets » aux organes qui le nettoie par le système veineux (**) le corps a la capacité de produire les substances nécessaires à son fonctionnement et est doté de systèmes de rétro-contrôle permettant l’homéostasie
EXTRAIT de leur page
L’ostéopathie     est    une    pratique    à    part entière,   les   techniques   manuelles   sont   utilisées dans    le    cadre    d’un    concept    basé    sur    ces fondements.     Une     consultation     d’ostéopathie dure   entre   30   et   45   min   et   se   décompose   en trois parties : 1 . l’interrogatoire ,    le    praticien    recherche des      informations      pouvant      expliquer l’origine   de   la   plainte   de   son   patient   et   les mécanismes d’adaptations 2 . une   phase   de   tests   manuels    englobant   le patient   dans   son   ensemble,   il   sera   donc   « analysé   »   de   la   tête   au   pied   (même   si   son motif    de    consultation    reste    localisé    par exemple    aux    lombaires).    Ces    tests    vont mettre     en     évidence     des     dysfonctions ostéopathiques   définies   par   une   perte   de la     quantité     de     mouvement     et     par l’évaluation      de      sa      qualité      (d’une articulation par exemple) 3 . le   traitement   par   des   techniques   manuelles ,   elles   sont   choisies   par   le   praticien   en   prenant   compte   des   indications   et   contre   indications propre   au   patient   et   selon   une   logique   bien   définie.   Le   but   n’est   pas   de   corriger   toutes   les   dysfonctions   retrouvées   dans   la   phase   de   test. Il   s’agit   de   déchiffrer   les   adaptations   que   le   corps   a   mis   en   place   sous   les   contraintes   de   la   vie.   Ces   techniques   correctives   permettent   de libérer   des   zones   du   corps   en   conflit   afin   de   lui   permettre   de retrouver son propre équilibre. L’ostéopathe     ne     travaille     pas     seulement     sur     l’appareil locomoteur ,   il   prend   aussi   en   compte   le   système   viscéral   et   le   crâne. Cette    discipline    ne    remplace    pas    la    médecine    allopathique,    elle intervient   en   complément   de   cette   dernière.   Elle   ne   propose   pas   de traiter     les     maladies     systémiques,     métaboliques,     infectieuses     ou mentales,     ni     les     fractures     et     luxations     orthopédiques.     Selon l’organisation   mondiale   de   la   santé   (OMS),   la   santé   désigne   un   état   de bien    être    physique,    mental    et    social.    Ce    n’est    pas    seulement    une absence de maladie ou d’infirmité. Notre   outil   de   travail   est   la   main ,   c’est   un   atout   non   négligeable; pratique,   facile   d’accès,   peu   coûteux   et   permet   une   grande   liberté   dans le   cadre   d’une   mission   humanitaire.   Les   O.N.G.   se   battent   aujourd’hui pour   apporter   la   prévention   dans   les   pays   en   difficulté   par   des   vaccins, l’éducation et l’information sur les règles d’hygiène. L’ostéopathie   est   aussi   une   médecine   préventive ,   une   vérification   de   la   structure   et   de   l'état   de   santé   du   patient   peut   aider   à   limiter voire éviter les futures douleurs et/ou troubles musculaire, articulaire, nerveux et digestif. L’ostéopathie   a   sa   place   dans   l’humanitaire,   elle   apporte   les   outils   nécessaires   à   l’autorégulation   du   corps   et   améliore   la   qualité   de vie   d’un   individu   par   des   moyens   simples   et   faciles   à   mettre   en   place.   Dans   la   conscience   collective,   l’humanitaire   répond   à   une   situation d’urgence mais il semble évident que sans prévention, la prise en charge de la santé d’une population reste incomplète.
                                                                                                                                                                                                              
© adv laos juin 2018
Vivez en vidéo cette belle aventure…
Nous   sommes   partis   de   Lyon   le   9   juillet   2016   pour   le   Laos.   La   mission   a   débuté   le 15    juillet .   Avant    cette    date,    nous    avons découvert    ce    magnifique    pays    pour    nous imprégner   de   la   culture   locale.   Nous   étions   accompagnés   de   Dala,   notre   interprète,   et de Bernard, son mari président d’ADV Laos.  La   mission   s'est   déroulée   dans   les   environs   de   Savannakhet    (Sud   Laos)   et   notre camp de base était installé dans la maison de nos accompagnateurs à Ban Nateuy. Durant   la   1ere   semaine ,   les   villageois   de   Ban   Nateuy   (1   760   habitants)   sont   venus consulter   à   la   « maison   des   7   villages ».   Nous   avons   pratiqué   au   sol,   sur   des   nattes,   dans la   grande   salle   de   réunion. Nous   sommes   également   allés   à   la   rencontre   des   personnes handicapées directement à leur domicile.  Après   quelques   jours   de   pratique   nous   avons   aidé   les   villageois   dans   les   rizières   à   planter   du   riz.   Cela   nous   a   permis   de   nous   rendre   compte   de   leurs   conditions   de travail au quotidien et des maux qui en découlent. Durant   la   2e   semaine   de   mission ,   en   complément   des   consultations   données   au village   de   Ban   Nateuy,   nous   nous   sommes   déplacés   dans   les   villages   voisins   de   Ban   Kon Khaen   et   Ban   Nambor    où   les   habitants   nous   ont   offert   un   bel   accueil.   Nous   avons pratiqué   dans   les   temples   bouddhistes   de   ces   villages.   Plus   de   100   villageois   ont   été     pris en charge sur ces 2 journées. Le   soir,   au   village   de   Ban   Nateuy ,   nous   partagions   d'incroyables   instants   avec   les enfants   du   village   autour   d'une   partie   de   football   ou   de   pétanque.   Nous   avions   la   chance d'être   au   cœur   de   la   culture   locale   et   la   découverte   des   savoir-faire   des   villageois   tel que   le   tissage,   la   fabrication   de   nattes   ou   la   création   d'offrandes   pour   Bouddha   fut   d'une grande richesse. La      3e      semaine ,      des consultations    furent    effectuées à   la   maison   des   7   villages.   Nous avons   par   ailleurs   eu   l'opportunité   de   revoir   quelques   patients   que   nous   avions   pris   en charge   lors   de   la   première   semaine.   Nous   sommes   également   allés   pratiquer   dans   le village de Ban Mor Muang  (35 consultations) Les   pathologies   les   plus   rencontrées en   dehors   des   problèmes   locomoteurs    sont l' hypertension   artérielle    et   les   ulcères    de l'estomac.   en   effet   la   cuisine   locale   est   très   pimentée...   Durant   notre   temps   libre ,   nous   avons   pu nous   initier   au   massage   Thaïlandais,   à   la   réflexologie   plantaire   et   au   Yoga.   Ces   enseignements furent     très     enrichissants     car     ces     différentes     approches     thérapeutiques     peuvent     être complémentaires à l'ostéopathie.
Compte-rendu de la mission par l’association Ostéopathes Senlima
«senlima» signifie «sans limite» en espéranto
Avec   Dala   et   Bernard,   nous   avons   pu   mettre   en   évidence   des   points   clefs   concernant   la mission.   La   présence   d’un   interprète   est   indispensable .   Les   Laotiens   ont   été   très   réceptifs   et satisfaits quand à la pratique de l’ostéopathie. Nous    souhaitons    renouveler    cette    expérience    solidaire    pour    2018     avec    une    nouvelle équipe.   Il   paraît   cohérent   de   mettre   en   place   un   suivi   pour   une   meilleure   prise   en   charge.   Cette expérience   nous   a   aussi   appris   que   la   cohésion   dans   l’équipe   est   primordiale.   Elle   doit   être   soudée et habituée à composer ensemble. L’entente du groupe a été une force .
Cliquez sur la carte pour l’agrandir
Cliquez sur une photo pour l’agrandir
Deux semaines de consultations : 285 prises en charge
EN SAVOIR PLUS SUR L’OSTÉOPATHIE
ADV LAOS
Aide au Développement de Villages au Laos

Bienvenue sur le site de l’association

UNE MÉDECINE MANUELLE GRATUITE POUR LES VILLAGEOIS

En construction